Prison 15H

Récit

Bien avant que cette prison ne devienne le Disneyland que nous connaissons aujourd’hui, un contact hollandais m’avait parlé de cette prison et que certains l’avaient réussi. Il n’en faut pas plus pour éveiller l’excitation d’un urbexeur, d’autant que je n’ai pas encore fait de prison et que comme beaucoup de personne j’ai une curiosité innée à voir ce genre de lieu.

Bien évidemment entrer ou sortir d’une prison n’est pas une chose facile et il faut avoir de solides informations pour y accéder.

L’expédition est planifiée avec deux autres urbexeurs Dark Taz et Romano Photo. Comme nous ne venons pas du même coin nous nous donnons rendez-vous sur une aire d’autoroute. Nous faisons la fin du trajet ensemble et on arrive sur les lieux à moins de 5H du matin. La première des épreuves est de traversé un camp de manouches qui résident juste devant les murs de la prison… Sympa pour se mettre dans l’ambiance. Heureusement ils semblent tous dormir.
Nous voyons que, comme mes infos me l’avaient révélé, l’accès à été refermé. Il ne nous reste qu’une solution, et pas des moindres, grimper le long de la paroi avec une corde. Je sais qu’il y en a une d’installée sur un des flans, nous nous y rendons et au pied du mur je me fait le constat « La vache… je vais en chier !! »
Après un première échec d’escalade, je décide de me séparer de mon sac photo et mon trépied qui doivent peser au bas mot 10 kilos. Pas grave on les montera à la corde ! Effectivement c’est beaucoup plus simple.

Une fois sur le haut du mur nous escaladons encore pour accéder au mirador, nous descendons les escalier… ça y est.. nous y sommes !

Je peux vous dire tout de suite que cette sensation que l’on ressent, au delà du stress et de l’excitation d’être dans un lieu interdit, d’être dans la cour d’une prison est vraiment quelque chose d’aussi fort qu’indescriptible. Tant de grisaille, tant de barreau, tant de pierre…

Bref l’instant n’est pas propice à flâner… nous continuons pour trouver un accès à l’intérieur du bâtiment, d’autant qu’il pleut des cordes !

Nous pénétrons par une salle qui semble être un débarras de la prison, nous passons une première grille, puis une deuxième… Ça y est, nous sommes dans le quartier pénitentiaire !

Les cellules sont réparties sur 5 étages sur à peu près 100m de longueur, j’imagine tout de suite le brouhaha qu’il pouvait y avoir lorsque les cellules étaient « habitées ». On prends de la hauteur afin de dominer un peu le bâtiment et de trouver des angles inintéressants, au passage j’en profite pour tenter l’expérience d’un prisonnier… Je rentre dans une cellule et referme la porte. MON DIEU ! Comment peut-on enfermer des gens la dedans ! Les pièces doivent faire 5m², avec les lits et les toilettes en place je n’ose pas imaginer la taille restante ! Malgré que le bâtiment fut abandonné récemment, il est en très mauvaise état, l’insalubrité des prison n’est donc pas un mythe !

Nous avons du pain sur la planche… Je sors le matériel et j’attaque…

PS: Une pensée pour toutes les personnes actuellement en détention. Peu importe la gravité de la faute, il n’est pas humain et indigne de garder des gens enfermer dans ce genre de lieu ! Une exploration de la honte !

Photos

Commentaires

Commentaires