Colonia IL

Récit

Très peu d’informations si ce n’est que c’était un pensionnat.

Si vous suivez de près le mouvement de l’exploration urbaine, vous avez certainement déjà vu au moins une photo de ce lieu, une pièce remplie de lits !

L’entrée ne s’annonçait de base pas compliquée, une fois sur place elle ne paraissait pas plus compliqué, si ce n’est à un détail près. Une erreur de débutant, un excès de confiance ? Toujours est-il que ce bâtiment est à cheval sur 2 frontières et que l’entrée principale se trouve devant le poste de douane. C’est donc tout naturellement que je décide, l’air de rien, de m’approcher et de sauter la barrière discrètement.

C’était sans compter sur l’œil aiguiser d’un douanier installé au poste de douane et qui devait vraisemblablement avoir terminé tous ses mots croisés.

Il a donc fallu, après avoir subit un léger contrôle et justifié notre acte d’intrusion, faire le tour par derrière pour y rentrer. Non mais, c’est quand même pas un douanier qui va nous empêcher de prendre quelques photos ! 😀

Une fois dedans nous constatons que le bâtiment à vraiment souffert, plus que ce que les clichés pourtant récents que nous avons vu peuvent laisser paraitre. Des casseurs, pilleurs et tagueurs ont débuté ce que la pluie et les infiltrations on terminé. Les lits sont abimé, les murs en piteux état, les sols taché et les meubles renversés… Bon c’est aussi ça l’urbex !

Il n’en reste pas moins une très bonne ambiance générale, des lumières sublimes et quelques pièces encore très intéressantes.

Photos

Commentaires

Commentaires