Green Valley Hotel

Récit

La première fois que j’ai vu des photos de ce lieu je me suis juré que je le visiterai ! Le style est unique, les lumières sont sublimes et il reste la quasi totalité du mobilier de l’époque !

Le problème c’est que ce lieu est à plus de 7H de route de chez moi et qu’il n’y a rien d’autre autours. C’est donc pour cette raison que j’ai du attendre de m’en rapprocher, à l’occasion d’un weekend en famille, pour de planifier sa visite.
De là où je suis hébergé il reste tout de même à 1H30 de route, on part donc avant le lever du soleil pour être sur place pile à l’apparition des premiers rayons du soleil. La route est de plus très agréable puisque cet hôtel est situé en montagne au milieu d’une magnifique foret.

Arrivé devant les lieux ce que je redoutais se confirme, l’hôtel est extrêmement bien barricadé… Tout le rez-de-chaussé est protégé par des panneaux solidement fixés dans les murs. En faisant un tour à la recherche d’une ouverture on tombe sur un promeneur avec son chien et son fils… Quel meilleur endroit pour une balade matinale qu’une friche… Vous avez bien raison monsieur !

Après avoir essuyer plusieurs échec à tenter de pousser ou tirer les différentes portes, fenêtres et panneaux je me rends compte en me reculant qu’une lucarne du premier étage a été brisée. Ça pourrait être un bon accès si jetais assez grand (la lucarne est à environ à 3 mètres du sol). J’ai bien une échelle dans mon coffre mais premièrement ça ne serait absolument pas discret, et deuxièmement qu’est ce que je fais de mon échelle une fois dedans ? Elle ne passera jamais par la lucarne :s
Finalement la solution est juste derrière moi ! Une palette de bois d’environ 1m50 est posée juste derrière… Ni une ni deux je la pose au mur et escalade en ne manquant pas de me trancher profondément le doigt sur un bout de verre. Peu importe… Je suis dedans !!

Le premier contact est la cuisine, mais mon Dieu quel bazar ! J’espère que le reste n’est pas comme ça… On pousse la porte battante qui était jadis utilisé par les serveurs de la cuisine pour arriver directement dans le grand salon principal, que vous pouvez vois dans le set photo ci dessous ! Le choc ! C’est sublime et c’est en état ! L’heure est venue de sortir mon appareil photo…
Je parcours l’une après l’autre, avec un soin et une attention particulière, les différentes pièces des parties communes du rez-de-chaussée. Grand salon, petits salons, bar, réception, espace détente et lecture… On aurait presque envie de se prélasser dans l’un des magnifique canapés rouges !

Il est maintenant temps de monter les étages et de découvrir le soin qui a été apporté à l’aménagement des chambres… spacieuses, lumineuses et, pour une fois, décorées avec gout (qui certes ne sera pas à celui de tous !). Les longs couloirs jonchés de moquette rouge donnent une style très particulier au lieu, et l’atmosphère qui s’en dégage me fait bizarrement penser au film « La Chambre 1403″… Mmmh… Un peu effrayant tout ça :s
La cage d’escalier qui entours elle-même la cage d’ascenseur est tout simplement sublime… En fer forgé d’un style qui colle parfaitement au reste du lieu.
Fait très étonnant, plus on monte les étages, plus le style des chambres semble rajeunir. Les chambres des premiers étages ferment à clé, celles des derniers étages à carte. Je n’ose pas imaginer le travail d’organisation pour les réceptionnistes !

Une fois notre tour terminé nous redescendons pour nous imprégner (autrement dit « farfouiller » :p) de l’ambiance du back office. Factures, feuilles de réservations, cartes du restaurants, clés des chambres, collection d’ampoule de rechange et même une incroyable collection de verres à bière neufs et magnifiques. On aurait presque envie d’en rapporter… mais interdit, là n’est pas le but de notre visite !

Nous quittons donc les lieux après plus de 3 heures passées dedans et nous profitons de la chaleur du soleil et de l’odeur de la forêt en redescendant vers le voiture ! Quel calme, c’est une belle journée qui s’annonce !

Sublime visite que je ne suis pas prêt d’oublier !

Photos

Commentaires

Commentaires