Russian Star

Récit

Disons-le tout de suite, l’exploration d’un cargo est quelque chose de tout à fait atypique pour un photographe !

Peu de lumière (surtout la nuit :p), pas de recul, beaucoup de poussière, une atmosphère étouffante… Bref, sur le papier, rien de ravissant.

Mais malgré tous ces inconvénients, c’est un véritable rêve d’enfant de monter à bord de l’un de ces monstres des mers ! Un bâtiment gigantesque qui brave les océans du monde… Qui n’a jamais eu envie de goûter à cette vie à bord et d’imaginer l’atmosphère qui  pouvait y régner ?

Avant toute chose, sachez que je ne raconterai pas tout le récit afin de ne pas dévoiler l’accès sur le cargo… mais comme vous pouvez l’imaginer, c’est difficile… très difficile !

Comme (trop) souvent en ce moment, nous avons du nous y prendre à deux fois pour comprendre comment entrer. La première fois que nous sommes arrivés devant ce bateau, nous avons été subjugués par sa taille… mais aussi et surtout, par sa hauteur. Mais ce qui nous a fait rebrousser chemin la première fois, c’est surtout l’écart qui sépare le quai du bateau, et le vide de presque 10 mètres… Vraiment très dangereux ! En cas de chute, on se retrouve dans l’eau, certainement blessé et choqué par la chute, et surtout entre la coque du bateau et le quai !

Je peux vous garantir qu’après une nuit blanche, en pleine nuit, face à ce problème, on n’y réfléchit pas à deux fois.

Sur la route du retour, je réfléchis à un moyen qui pourrait nous emmener à bord.

Une fois n’est pas coutume, nous décidons d’y retourner afin de ne pas rester sur un échec. Même trajet, même joueurs, même scénario… Nous arrivons de nuit devant ce monstre des mers. Mon astuce semble être la bonne, même si l’accès reste tout de même très dangereux.

Je décide de monter seul à bord pour aller repérer si l’intérieur est accessible.

Je me retrouve donc tout seul, de nuit, dans ce gigantesque labyrinthe d’acier et de rouille. Effet « film d’horreur » garanti !!

Je grimpe l’escalier principal jusqu’au sommet de la tour afin d’arriver dans la cabine de pilotage principale ! Quelle sensation ce devait être de dominer un si titanesque bâtiment.

Y faire des photo est une problématique car balayer les scènes obscures à la lampe torche risque d’attirer le regard des gens à l’extérieur. Je me dépêche, surtout que l’ambiance commence à devenir très pesante !

Photos

Commentaires

Commentaires