Manoir Du Chevalier


Pays : Italie
Visite : 2018
Type : Manoir – Résidentiel – Baroque

Informations : Situé au cœur de la campagne italienne, dans les terres, ce manoir se distingue des quelques propriétés du lieu-dit par ses dimensions démesurées. Nous arrivons sur place en plein été et la chaleur est suffocante. Dès que le moteur se coupe le soleil commence à réchauffer l’air fourni par la climatisation. Il est environ 13 heures, le soleil est au plus chaud de la journée. Nous ramassons nos affaires après avoir laissé la voiture sur un parking et commençons à nous diriger vers l’entrée principale. La propriété est entourée d’un mur haut de plus de deux mètres et la grille qui le termine d’au moins le double. Il est clair qu’il sera impossible de grimper par ici, surtout que les voisins ont vue direct sur l’entrée.

Nous rebroussons chemin et nous dirigeons vers les champs de blé qui bordent l’arrière de la propriété. Nous empruntons un sillon naturel formé entre les hauts épis de blé pour prendre la direction du manoir. L’air ne circule presque pas dans ce couloir et la chaleur nous écrase au sol. Le terrain est chaotique et ralenti notre approche.

Après quelques centaines de mètres difficiles, nous arrivons sur la partie arrière du domaine, toujours bordé de son mur. Il ne semble pas y avoir de faille, nous allons devoir escalader. Mais ici les hauts champs de blé nous permettront de passer discrètement. Je commence à grimper, réveillant quelques malheureux lézards profitant du calme et de la chaleur, pour me retrouver au sommet du mur. A califourchon, j’inspecte minutieusement la configuration du terrain. Je tente de repérer la présence éventuelle de quelqu’un ou d’un quelconque système d’alarme. Ce n’est pas courant en Italie mais je préfère en avoir le cœur net, car escalader un mur de 2 mètres peut-être une épreuve dans le stress de la fuite.

C’est le calme plat. Personne dans le village, personne dans la propriété. La chaleur à eu raison des locaux. Nous descendons le mur et progressons entre les herbes jusqu’au pied du manoir.

L’investigation commence pour trouver l’accès qui nous permettra de pénétrer au cœur du bâtiment. Et rapidement nous trouvons une faille offrant un passage, comme bien souvent, par la cave. Après avoir vérifié qu’il était possible de remonter nous descendons le matériel puis empruntons l’escalier en pierre qui nous amène au rez-de-chaussée. Nous admirons les quelques moulures et peintures des premières pièces, mais c’est une fois à l’étage que nous découvrons la gigantesque statue d’un chevalier qui trône au centre de la pièce. Les moulures vont du sol au plafond et les peintures semblent avoir été refaites. Quelqu’un essaye surement de restaurer ce lieu. J’en ai la confirmation lorsque je vois plus loin du matériel de chantier.

Nous prenons nos quelques photos et faisons demi-tour, sans laisser de trace, jusqu’à notre véhicule.

Une visite tout en sueur.

Photos